Apr 222011
 

Une contribution de chercheurs sur le système éducatif universitaire : John Sharp et Sandra Klopper

Nous soutenons l’opinion exprimée par le ministre de l’enseignement supérieur, Blade Nzimande de rendre possible aux étudiants des universités l’apprentissage d’une langue locale africaine.  Cependant, nous sommes en désaccord avec le caractère ostensible de cette position. Notamment quand le ministre affirme dans son rapport « nous ne pouvons pas accepter l’enseignement de l’anglais et de l’afrikaans alors que nos langues ne sont pas enseignées ».

Article publié le 21 avril 2011 dans le Mail & Guardian

Lire la suite en anglais : http://mg.co.za/article/2011-04-21-the-future-will-be-spoken-in-all-tongues

 

Share

Laisser un commentaire