Aug 112011
 

Le gouvernement sud-africain a donné son feu vert jeudi à la mise en place d’un système national d’assurance santé, dans le but d’offrir un accès aux soins de qualités dont sont encore privées des millions de personnes.

« Nous sommes en train de bâtir un système de santé qui offrira des soins décents à tous nos compatriotes. C’est un droit dont n’ont jamais bénéficié un grand nombre de Sud-Africains, depuis plusieurs générations », a déclaré le ministre de la Santé Aaron Motsoaledi lors d’un point presse. Ce programme sera lancé dès 2012 dans dix zones tests, mais le gouvernement estime qu’il faudra 14 années pour l’étendre à l’ensemble du pays. L’ANC, le parti au pouvoir, précise que le Fonds sera abondé à hauteur de 128 milliards de rands (environ 12,8 milliards d’euros), pour atteindre 267 milliards en 2020. Le ministre des Finances Pravin Gordhan a précisé jeudi que cette sécurité sociale serait financée conjointement par l’impôt, et par les contributions des employés et des employeurs. L’Afrique du Sud est l’un des pays au monde où le déséquilibre est le plus flagrant entre la médecine de qualité, payante, et la médecine publique. 84% des 50 millions de Sud-Africains dépendent des hôpitaux publics, en manque d’argent et en sous-effectif chronique, bien que les dépenses de santé de l’Afrique du Sud représentent 8,5% de son PIB. Le projet du gouvernement, en discussion depuis longtemps, a provoqué des inquiétudes sur le coût d’un tel système, et également sur ses répercussions sur les systèmes de santé privés. (ROJ)

Source: Belga

Share

Laisser un commentaire