Dec 262011
 

Zwelinzima Vavi, general secretary of Cosatu. Picture: Sapa

C’est un bilan assez alarmiste que tire le syndicat Cosatu de l’année 2011.

« Stagnation de l’économie, pas d’amélioration des conditions de travail, chômage en hausse et toujours le même niveau de pauvreté et d’inégalité »

a déclaré Zwenlinzima Vavi le secrétaire général.

La seule chose positive, à ses yeux,  est que les aides sociales n’ont pas fait plonger le pays dans le chaos.

« Si le gouvernement avait écouté les idéologues libéraux et renoncé à mettre en œuvre sa politique sociale, la rue se seraient enflammée ».

Ce qui fait dire à Monsieur Vavi qu’un programme économique radical et courageux– tel que des sanctions économiques contre la corruption à l’encontre des directions provinciales- sera nécessaire pour éviter la catastrophe.

Cependant, en dépit des défis économiques permanents, le nombre d’adhérents au syndicat a dépassé les 2 millions, la plus grande partie venant du secteur public.

(…)

Publié dans Business Day le 20/12/2001 par Allistair Anderson avec SAPA.

 

Sur le même sujet, Nickolaus Bauer dans le Mail & Guardian du 20/12/2011 fait dire au secrétaire général du syndicat qu’il s’apprête à « fumiger » l’ANC en 2012.

Il affirme que Mr Vavi fait référence à la décision de l’ANC qui, interdite en 1990, avait déclaré que laisser les fenêtres ouvertes avait permis à des éléments indésirables d’infiltrer le parti.

« il y a eu un grand nombre de mouches et de moustiques à l’intérieur de la maison y rendant la vie insupportable. Nous avons eu besoin d’un bon Doom (marque d’un insecticide domestique) pour fumiger et chasser ces indésirables de notre maison » a déclaré Vavi.

Cela préfigure ce que seront les chamailleries politiques à l’intérieur de la triple alliance (ANC-COSATU-SACP) avant la conférence élective de décembre 2012.

Articles  sur le même sujet

Share

Laisser un commentaire