L’ANC fête ses 100 ans

 Posted by on 10 janvier 2012  Editorial  Commenter
Jan 102012
 

Avec ce 8 janvier, date anniversaire de la création de l’ANC, s’est ouvert une année de commémoration de l’histoire du mouvement de libération à travers ses héros, qui seront célébrés chaque mois de cette année du centenaire.

Une commémoration qui a commencé à l’image de ce qu’est devenu le vieux mouvement. Samedi 7 janvier, fut une journée très « corporate » avec les représentants très « haut de classe » des grandes institutions du pays. La plus visible celle du monde des affaires, mais également celles des Eglises, du corps diplomatique, du monde politique et l’ANC en premier lieu, bien sur, sauf la Ligue des jeunes qui n’a pas été invitée de peur qu’elle se fasse représenter par son turbulent leader, Julius Malema. Autre grand absent beaucoup plus remarquable : Nelson Mandela. On a peine à croire que le dirigeant historique de l’ANC ait voulu marquer un quelconque désaccord, sa fidélité, son attachement à la discipline du parti n’a jamais fait défaut. Il est plus évident que son absence est due à la fatigue et une extrême faiblesse physique. C’est le dernier représentant de sa génération de dirigeants de l’ANC.

Cette première journée de commémorations, cette ouverture d’un an de souvenirs s’est faite dans une cérémonie œcuménique suivie d’un banquet, comme il se doit et d’un tournoi de golf. Jacob Zuma, à cette occasion, a même manifesté le désir de voir fleurir dans toute l’Afrique du sud des terrains de golf.

Le lendemain, le jour anniversaire, ce fut une fête populaire. Dans et autour du stade de Bloemfontein, qui peut recevoir 40,000 personnes, une centaine de milliers, selon l’ANC, ont dansé et chanté jusqu’à la tombée du jour.

La presse sud africaine, dans la semaine qui a précédé l’ouverture, a largement commenté l’événement. Nous avons fait un tour de la presse.

Share

Laisser un commentaire