Jan 262012
 

En 2010 l’Afrique du sud occupe la 64ème place dans une liste de 79 pays producteurs de matières premières minières, alors qu’elle était, en 2006, la 37ème d’une liste de 64 pays.

Ces informations, rendues publiques par le SAIIR (South African Institute of Race Relations) proviennent d’une étude du cabinet canadien Fraser Institute.

« L’incertitude sur les nationalisations et les droits de propriété, l’augmentation des conflits du travail ont affectés le dynamisme des investisseurs »

affirme le chercheur Jonathan Snyman du SAIIR. Qui ajoute à la liste : la fiabilité de la législation et l’incertitude qui pèse sur la réforme agraire et la propriété de la terre.

Le secteur minier représente 9,6% du PIB et 3,1% de la force de travail. Il contribue à hauteur de 15,3% des exportations, selon l’étude très complète que publie annuellement le SAIIR.

Source : Miningweekly.com dépêche SAPA du 24/01/2012

(NDLR) South African Institute of Race Relations publie cette étude depuis les plus sombres années de l’apartheid, à cette époque avec un grand courage. Pour les dirigeants actuels et tous ceux qui ont dénoncé le régime raciste, la publication annuelle était, par sa rigueur, une source inestimable d’arguments. SAIRR a toujours revendiqué des orientations libérales, avant et après 1994 et penche dans l’échiquier politique actuel du coté de l’Alliance démocratique de Helen de Zille.

Share

Laisser un commentaire