Mar 072012
 

Le siège a franchi quelques mètres de son ancien emplacement qui dominait les rails de la station centrale de chemin de fer de Johannesburg au nouveau, situé dans le quartier de Braamfontein, qui fut le premier lieu d’exil des milieux d’affaires après les timides  mesures de libéralisation annonciatrices de la fin de l’apartheid.

Cette inauguration fut l’occasion d’une grande « party » ponctuée par beaucoup de danses, de chants, de slogans, une fête où il ne fut pas question de politique malgré la présence de Jacob Zuma qui avait enfilé les habits de président de l’ANC, qui est aussi sa fonction.

Daily Maverick ne manque pas l’occasion de rappeler les conditions de la naissance de Cosatu, en 1985 sous le feu des attaques quotidiennes dans les townships des forces militaires et policières du régime d’apartheid.  Rappel, également, de la confession devant la Commission vérité et réconciliation, en 1998, du ministre de l’époque, Adriaan Vlok, reconnaissant avoir commandité le dépôt de deux bombes au siège de Cosatu.

Souvenir : le discours de Vavi lors de l’inauguration du vieux siège, « nous étions 130 .000 »  avait-il annoncé, aujourd’hui le nombre des adhérents dépasse le million.

Comme par le passé, Cosatu a ouvert les portes de son nouveau siège au Parti communiste signifiant ainsi la force des liens qui unissent encore et toujours dans l’histoire et dans l’action les deux organisations. Un événement mis en perspective de son histoire, une méthode d’analyse que  Daily Maverick affectionne.

Daily Maverick du 1/03/2012 par Sipho Hlongwane

http://dailymaverick.co.za/article/2012-03-01-vavi-and-zuma-celebrate-cosatus-new-headquarters

Share

Laisser un commentaire